Rester soi.

Pour ce nouvel article, j’ai choisi de citer le texte du 20 novembre paru sur le blog Femmes, auquel je suis abonnée. Il me parle de ma vie et me paraît d’une limpidité, d’une telle clarté, que je n’ai pas d’autres mots à proposer, tant il se suffit à lui-même. Il s’intitule Wild and Free.

 

2014-08-18-3465« Je ne me censurerai pas pour te faire plaisir, je ne voilerai pas ma vérité pour te rassurer, je ne ferai pas taire mes mots pour épargner tes oreilles, ni ne changerai mon cœur pour entrer dans les cases de tes définitions.

Je cherche ceux qui n’exigent pas que je prenne la forme qu’ils ont sculptée, car ils savent que je briserai le moule. J’étreins ceux qui m’étreignent telle que je suis, fluide et insaisissable, changeante dans mon éveil et brûlant du feu de ma passion, m’élevant vers ce pour quoi je suis née.

Me conformer à des étiquettes que tu as étalées pour que je les porte? Jamais. Je les brûle toutes, et je marche nue dans l’acceptation de mon âme qui danse à travers les flammes. »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s