Un Everest à Conquérir (…je ne suis pas dupe)

L’anesthésie de nos émotions et de nos sensations: voilà l’une des séquelles de taille à laquelle nous faisons face, nous, les victimes de violences sexuSAM_1682elles (particulièrement des plus meurtrières, celles subies dans l’enfance). Nous devons retrouver l’accès à nos sens, à nos sensations, et c’est en fait un Everest à conquérir. Apprendre à sentir, à se sentir, percevoir les contours de son corps. Chaque jour un pas en plus pour que l’énergie en nous circule. Certaines personnes se sentent le droit de nous mépriser de souffrir de cela, elles nous jugent, qu’elles sachent ou non ce que nous avons vécu. En fait, elles ne savent rien. Ou ne veulent pas savoir. Elles nous prennent de haut, nous méprisent. Nous infantilisent. Il est vrai que le « jouir sans entraves » n’est aujourd’hui plus un droit, c’est devenu un devoir, une obligation. Tu seras épanoui-e dans ta vie sexuelle, ou ne seras pas. A ces personnes qui nous méprisent parce que d’autres nous ont détruites, je dis: pour qui vous prenez-vous ? Je ne suis pas dupe. Descendez de votre piedestal car c’est vous qui êtes méprisables. En gros, je vous emmerde (bien profond). Et toujours avec le sourire 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s