Vos messages

Cette page vous est consacrée: un endroit pour que vous puissiez partager, si vous le souhaitez, un commentaire, un message, un ressenti que vous inspirerait la lecture de « Naissance ». Vous pouvez le poster en commentaire et je l’inclurai sur la page.

Chère Alexandra,

Ton livre m’a beaucoup émue, secouée, et m’a appris un peu plus sur l’humanité. Bien sûr, personne ne peut comprendre complètement la souffrance d’un autre. Je lis actuellement « le philosophe nu » d’Alexandre Jollien.

J’y ai retenu cette phrase: »Dégager une voie du milieu qui se tienne à l’écart de la résignation et du volontarisme. Entre « je suis comme je suis et après moi le déluge », et le « quand on veut, on peut » il y a un chemin de crête possible. »

« Dans l’angoisse, je m’agite. Et comme celui qui tombe à l’eau, au lieu de se laisser flotter, gesticule vainement, je patauge dans mes affects. Flotter ou couler relèvent l’un et l’autre du détachement. »

Voici 88 ans que j’essaie de flotter. J’ai longtemps vécu repliée sur moi-même. Et plus je vieillis, plus j’éprouve le besoin de contact et de partage, même et surtout avec des personnes très différentes.

A bientôt (…).

Nelly

J’ai adoré ton livre, que j’ai dévoré. Il est super bien écrit, agréable, j’ai eu envie de tourner les pages pour connaître la suite. Il y a de la légèreté qui s’en dégage, malgré que ce soit un sujet grave, je trouve que tu as réussi à en parler d’une manière accessible, sans brusquerie, mais avec de la douceur malgré tout. Félicitations, et merci.

Isabelle

Je l’ai lu d’une traite, je ne pouvais plus le lâcher. (…) Par moments j’étais tellement prise que j’oubliais que c’était toi qui l’avais écrit.
Tu arrives à aborder des sujets aussi intimes que l’inceste, le sexe avec classe, avec dignité, droit dans les yeux, sans fausse pudeur, avec respect pour toi même. Il y a aussi beaucoup de respect dans ce livre et tellement d’amour pour toi et de désir de vivre c’est ça qui est tellement bouleversant.

Martine

Je dois dire en tout premier lieu que tu écris très bien, que c’est agréable et fluide à lire. J’ai pensé à tellement de choses en le lisant et même entre les lectures car forcément ça remue.

Je ne sais pas très bien par où commencer pour te faire comprendre à quel point je compatis avec ce que tu as vécu et à quel point je me suis reconnue parfois dans tes pensées sur les autres, l’existence, soi-même, se sentir incomprise, différente, vulnérable, hésitante et pourtant parfois catégorique et cassante, s’ouvrir d’un coup puis rejeter en bloc tout aussi radicalement. Et ce désir de vivre pleinement alors qu’on se sent rongée de l’intérieur, tout ça, évidemment ça m’a parlé.

Bravo pour avoir écrit ce livre, Alexandra, d’avoir mis sur papier ton monde intérieur et de nous le faire partager, tu permets à celles qui ont vécu « ça » de se sentir moins seules, de se rendre compte qu’on a le même genre de séquelles et qu’il y a moyen de les surmonter, avec le temps et la persévérance.

Sandrine

Merveilleux livre. Traces d’une intimité blessée. Comme un coeur qui serait resté, longtemps sans même le savoir, emprisonné, aurait enfin vu la lumière puis aurait couru sans s’arrêter, aurait trébuché, se serait affolé, aurait trébuché encore, aurait été près d’éclater et serait plein de la beauté de continuer à battre.

Je vous souhaite que la suite de la route soit pleine de douceur et de chaleur, Alexandra.

Merci de nous avoir entrouvert un peu de vos paysages intérieurs.

Yves

Merci Alexandra Coenraets pour ce livre  » ouvert « , une plaie vive et encore chaude qui brûle du feu de Dieu, un corps tranché de part et d’autres par la main d’une faucheuse masculine cette fois. Un livre porteur de multiple facettes de l’être humain. Douleur et rage et force font de ton récit une oeuvre humaine, « quel paradoxe », laquelle j’espère aura tout le succès qui te revient largement et plus encore. Merci .

Jeanne Marie

Merci à vous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s